Harcèlement ?

Ce mot, tu l'as déjà entendu... Mais sais-tu ce qui se cache derrière ?

D'après WIKIPEDIA: "Le harcèlement est un enchaînement d'agissements hostiles dont la répétition affaiblit psychologiquement l'individu qui en est la victime. Ce type de comportement peut être habituel et impliquer le statut social et physique. Il peut s'agir de harcèlement moral, comme des insultes ou des menaces, ou d'agressions physiques chez un ou plusieurs individus parfois différenciés à cause de leur couleur de peau, religion, genre, sexualité ou autres comme les capacités physiques ou mentales."

Tu penses que cela ne te concerne pas ?

Tu as tort!

  • 18% des élèves sont victimes de violences à l'école
  • 20% des élèves ont déjà été l'auteur de cyber-harcèlement
  • 55% des victimes ont essuyé une dépression
  • 35% ont pensé mettre fin à leur jour ! (1)

 

NOUS SOMMES TOUS CONCERNES !!!

Le harcèlement se définit par trois caractéristiques:

  • - Une conduite  inadaptée d’un élève envers un autre avec l’intention de nuire
  • - La répétition des faits  
    - Le déséquilibre des forces (dominant / dominé)

Penses-y...

Nous avons tous notre sensibilité. Une blague qui tourne mal ça peut arriver. Si tu ne t'excuses pas, c'est une agression! Une "blague" qui a déjà blessé et que tu répètes c'est déjà du harcèlement!

Law

Art 442 bis, L 1998-10-30/34 : "Quiconque aura harcelé une personne alors qu'il savait ou aurait dû savoir qu'il affecterait gravement par ce comportement la tranquillité de la personne visée, sera puni d'une peine d'emprisonnement de quinze jours à deux ans et d'une amende de 50€ à 300€, ou de l'une de ces peines seulement."

 

Pour un élève mineur, des mesures peuvent être prises dans le cadre de la loi relative à la protection de la jeunesse (réprimande, surveillance par un service social,...).  Le juge pour la jeunesse peut également prendre des mesures spécifiques (travail d'intérêt général) pour lui faire prendre conscience de la gravité de son acte et/ou acter un projet proposé par cet élève (excuses, réparation du dommage,...) et en contrôler l'éxécution.  

Sur le plan civil, la victime peut réclamer des dommages et intérêts en justice à l'auteur du harcèlement ou, s'il est mineur, à ses parents...

 (1) "Les enfants européens en proie au danger du cyber harcèlement", 05/08/2014, europa.eu